Nature ou Paysage ?

#5.4 Introduction / Nature ou Paysage ?

Présentation du 4ème Atelier du cycle 2018/2019. 


Succédant au trimestre précédent consacré à la pensée révolutionnaire, la séance du 1er février prochain sera la première de notre second cycle trimestriel qui doit tenter de répondre à la question "Nature ou paysage ?"

#5.4 Nature ou Paysage ?

Dominique Pagagni • Atelier 4, Saison 2018-19 • Séance du 1/2/2019, Centre Goscinny, Paris. "

Nature ou Paysage ?" 

Avec la participation de Gérgory Protche qui lit deux ouvrages : 

- CHATEAUBRIAND / ATALA 

- ROUSSEAU / 5ème PROMENADE 

https://www.dropbox.com/s/bqw3jzvmhu0...

#5.5 Nature ou Paysage ?

"Nature ou Paysage ?" 


Initiant cette nouvelle série de conférences, le 1er février dernier, Dominique Pagani avait procédé à cette « Ouverture » en 3 parties :     

  • une introduction problématisant l’usage courant (non scientifique) des notions de «Nature» et/ou  «Paysage», en rappelant que dans les deux cas on était renvoyé à la catégorie complexe de la surface réfléchissante,    

  •  une 2ème partie esquissant le commentaire d’un extrait d’Atala (Chateaubriand) pour noter que le paysage donnait alors surtout à voir, et que notre surface était cette «Tabula rasa» superbement transformée, par la plume de « L’enchanteur », en «Tabula depicta»,  

  • une 3ème partie, attentive à la prose poétique de Rousseau, dans la 5ème promenade, texte qui donne incomparablement plus à entendre et/ou sentir, qu’à voir, au point d’aller jusqu’à l’effacement quasi total du décor spatial en processus temporel intérieur.  

Dans cette vidéo, Dominique repart de cet anéantissement «du mouvement continu qui ('me') le berçait», en le modélisant comme une focale, de laquelle surgissent, caractéristiques de la modernité des «Paysages intérieurs» disposés en couronnes, « Sur les bords de l’Image toute première » (Hölderlin /La promenade).

#5.6 Nature ou Paysage ?

• Incendie de Notre-Dame 

6:35 - Vie, poésie et folie de Friedrich Hölderlin, de Wilhelm Waiblinger (~1830) : relation entre Hölderlin tombé dans la folie et le menuisier qui l'accueille 

12:31 - Messe de Noël, Léonin (~1200) : nouveau mouvement, l'organum, apparition de la polyphonie avec Léonin et Pérotin (voir https://www.youtube.com/watch?v=6mYfz...)  


• Intériorisation de l'extérieur (c'est-à-dire le paysage)  

19:35 - Élégies de Duino et Sonnets à Orphée, Rilke (1923, trad. par Armel Guerne) : premier sonnet ("Alors un arbre s'éleva...") 

29:35 - Aube, dans Illuminations, Rimbaud (1873) 

32:10 - Siebenkäs, Jean Paul (1797) : description du printemps, descriptions « en mouvement », passages « cinématographiques » 

1:01:30 - 9e symphonie, Schubert (1825) : marche, alternance intérieur/extérieur (voir https://www.youtube.com/watch?v=QjdCH...)  


• Autres références : 

Hymnes à la nuit, Grains de pollen (Novalis, ~1800), 

Je Choix de rêves (Jean Paul, trad. par Albert Béguin, Éditions Corti, 1931)

#5.7 Nature ou Paysage ?

Dominique Pagani • Atelier 7, Saison 2018-19 • Séance du 17/05/2019, Centre Goscinny, Paris. 

"Nature ou Paysage ?" 

Rappel préliminaire : 

Les thèmes des 2 trimestres de cette session 2018/2019, sont à articuler, et non simplement à juxtaposer. 

L’évolution économique, politique et historique du Kapital depuis la fin des « 30 glorieuses », soit, depuis sa récupération libérale libertaire des grandes luttes ouvrières de 1968, nous oblige à passer de La pensée du présent, tâche éminemment révolutionnaire, à sa REprésentation esthétique. 


B) Nature ou paysage: 

1° moment/conjonction Cette conjonction aboutit à une crise(logique), avec la production du concept de SURFACE 

2° moment/disjonction: la succession temporelle (ou DURÉE) apparaît progressivement comme la vérité de la simultanéité spatiale Ainsi se produit « L’intériorisation de l’extérieur » (Le paysage, de la nature à la peinture, et de la peinture à la musico-poétique – la «Mousiké»  - 


Conclusion : Après ces passages de l’Être à l’Essence, il reste à faire exister l’essence (esthétique), dans le Concept (politique)

#5.8 Nature ou Paysage ?

Dominique Pagani • Atelier 8, Saison 2018-19 • Séance du 14/06/2019, Centre Goscinny, Paris. 


« Encore un coup, les plaisirs exclusifs sont la mort du plaisir. Les vrais amusements sont ceux qu’on partage avec le peuple; ceux qu’on veut avoir à soi seul, on ne les a plus. Si les murs que j’élève autour de mon parc m’en font une triste clôture, je n’ai fait à grands frais que m’ôter le plaisir de la promenade: me voilà forcé de l’aller chercher au loin (...) Le démon de la propriété infecte tout ce qu’il touche. Un riche veut être partout le maître et ne se trouve bien qu’où il ne l’est pas; il est forcé de se fuir toujours. Pour moi, je ferai là-dessus dans ma richesse ce que j’ai fait dans ma pauvreté. Plus riche maintenant du bien des autres que je ne serai jamais du mien(...) Que si l’on vient à me vexer par des fossés, par des haies, peu m’importe; je prends mon parc sur mes épaules, et je vais le poser ailleurs; les emplacements ne manquent pas aux environs(...) Quiconque s’écartera de ces règles, quelque riche qu’il puisse être, mangera son or en fumier, et ne connaîtra jamais le prix de la vie. On m’objectera sans doute que de tels amusements sont à la portée de tous les hommes, et qu’on n’a pas besoin d’être riche pour les goûter: c’est précisément à quoi j’en voulais venir. On a du plaisir quand on en veut avoir; c’est l’opinion seule qui rend tout difficile, qui chasse le bonheur devant nous, et il est cent fois plus aisé d’être heureux que de le paraître. L’homme de goût et vraiment voluptueux n’a que faire de richesse; il lui suffit d’être libre et maître de lui.»

Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’Éducation, livre IV, 1762.

#5.9 Kafka Un message impérial

Facebook live du 25 Juillet 2019

Association avec Dominique Pagani

contact : avecdoume@gmail.com