arrow&v
arrow&v

#1 Bien-et Mé-faits de l'amnésie...

00:26:30 Rousseau, 2ème promenade (Les rêveries du promeneur solitaire) 

00:38:30 Rousseau, 5ème promenade (Les rêveries du promeneur solitaire) 

00:40:20 Bouddha, Les 4 nobles vérités 

00:56:20 Nietzsche, Considérations inactuelles 

01:15:20 Proust, Un amour de Swan (La Recherche du temps perdu) 

01:25:00 Messages au public

#2 Bien-et Mé-faits de l'amnésie...

FaceBook Live du mercredi 21 octobre 2020. 

Mnémosyne, Du mythos au logos 

00:03:30 Gérard de Nerval, Les Filles du Feu, Préface  

00:06:20 Hésiode, Théogonie 

00:17:00 Baudelaire, Chant d'Automne 

00:24:45 Diodore de Sicile, Bibliothèque historique 

00:31:30 Rousseau, Emile 

00:30:40 Monde pré-humain : Ouranos, Gaïa, Chronos, Vénus 

00:40:00 Réponse à Jacques Carsin : Voltaire, Max Planck 

00:58:00 Peut-il y avoir une mémoire sans trous? 

00:59:00 Schubert, Deuxième Trio 

01:02:00 André Tubeuf, Adolf Busch, le premier des justes 

01:05:10 Pausanias 

01:18:00 Rimbaud, Le Bateau ivre, 'L’aube exaltée ainsi qu’un vol de colombes' 

01:22:00 Réponse aux questions

#3 Bien-et Mé-faits de l'amnésie...

FaceBook Live du mercredi 4 novembre 2020. 


00:00:00 Wagner, Siegfried, Les nornes (Prologue)Le fil se casse, fin de la sagesse éternelle, contraire du fatalisme, de l'omniscience et du prédeterminé 

00:22:30 Les Nornes 

00:24:00 Proust, La recherche du temps perdu

00:35:00 le web, tisser son chant 

00:42:30 Anamnèse 

00:44:00 Bruno Gigue, Blanchiment occidental du terrorisme islamiste 

01:14:30 Vladimir Marciac, Le-poignard-de-Le-Pen

01:26:00 Surdétermination de la mémoire 

01:27:00 Proust, La recherche du temps perdu (dernier baiser)

#4 Bien-et Mé-faits de l'amnésie...

FaceBook Live du mercredi 11 novembre 2020.  


00:03:30 Rappel pédagogique : le parcœur et l'apprentissage 

00:06:00 Descartes, "Ces longues chaînes de raison toutes simples et faciles..." 

00:08:00  Arte(Olivier Julien), Homo sapiens, les nouvelles origines – Djebel Irhoud 

00:27:30 Méditerranée 'trait d'union' et Sahara 'frontière' avec l'Afrique 

00:35:00 Hölderlin, Mnémosyne – extrait 1

00:48:30 Freud, "Datez vos souvenirs" 

00:49:30 Mankiewicz, Soudain l'été dernier 

00:51:20 Ouranos, Gaïa, Chronos : un monde sans pardon 

00:52:30 Passage de l'informel au formal, de l'indéterminé au déterminé

00:53:30 Goya, Ouranos

00:54:30 Prométhée 

00:57:00 L'homme, spécialiste de rien sauf du général 

00:58:00 Fides, Foi et fidélité 

00:59:00 Proust, La recherche du temps perdu 

01:04:00 Armel Guerne (traducteur d'Hölderlin, Rilke), Les romantiques allemands 

01:05:00 Hölderlin, Mnémosyne – extrait 2 

01:13:00 Eschyle, Prométhée 

01:28:30 Deleuze, Qu'est-ce que l'acte de création? (https://www.lepeuplequimanque.org/act...

01:30:30 Prokofiev, Symphonie 'classique', répétition orchestre de Munich par Celibidache (https://www.youtube.com/watch?v=16WF4...

01:36:00 Deleuze, 'Rien de plus dangereux que d'être la proie du rêve de l'autre' 

01:38:00 Gracq, Le rivage des Syrtes

#5 Bien-et Mé-faits de l'amnésie...

00:10:30 rappel : Hölderlin, Mnémosyne 

00:12:00 Immortels et éternels,  L'écho 

00:26:00 Proust, La Recherche du Temps perdu, Combray 

00:28:00 Griot mandingue, Djibril Tamsir Niane (Présence Africaine) 

00:35:00 Baudelaire, La vie antérieure 

00:41:30 Bernard Dimey, Syracuse (musique : Henri Salvador) 

00:45:00 Etienne pivert de Sénancour, Obermann, lettre XVIII 

00:54:00 Pascal, Les pensées, "Le fini s'anéantit en présence de l'infini et devient un pur néant." 

01:02:10 Baudelaire, Les Fleurs du Mal, Aux Lecteurs, L'ennui 

01:22:00 Le superflu et le minimum vital 

01:25:00 La coutume est une seconde nature 

01:26:30 Hölderlin, l'écho change, effort d'amnèse et effort de ne pas savoir. 

01:27:10 Rousseau, Le contrat Social, Livre XVIII, De l'état civil 

01:30:20 Henri Krasucki, biographie par Christian Caumer-Riochet

#9 • Retour aux logiques du sujet

00:11:00 / Kant : Métaphysique de moeurs 

00:12:30 / Lettre de Hegel à Schelling, 1793 (Correspondances, Volume 27, Gallimard) 

00:33:00 / Pascal : Les Pensées (Le divertissement du Roi, la recherche des choses, la morale...) 

00:44:00 / Hölderlin : Dans la forêt (le cerf).

00:50:00 / Hegel : 1805 Philosophie de l'esprit, conscience à l'état primitif 

00:56:40 / Questions du public

#10 • Retour aux logiques du sujet

Hugo, Stella 

Baudelaire, Notes sur E.Poe 

Hölderlin, A la terre mère 

Baudelaire, Vie antérieure

#11 • Retour aux logiques du sujet

00:04:20 Dominique Pagani, Féminité et Communauté chez Hegel 

00:09:25 Alexandra Tricottet, La Truelle et le Marteau 

00:10:50 Question 1 : Alexandra Tricottet 

00:12:45 Sophocle, Antigone, figure décisive de l'Esthétique de Hegel 

00:44:30 Question 2 : Hugo Chieze 

00:46:00 Hegel, La Phénoménologie de l'Esprit (Préface) 

00:57:00 Kafka, Le Terrier 

01:00:00 Les avant-gardes 

01:11:00 Hölderlin, Lettre de 1802 (retour de Bordeaux) 

01:19:00 Hegel: Art symbolique, art classique, art romantique (conciliation entre contenu et forme) 

01:27:00 E.Poe, La Chute de la Maison Usher 

01:32:00 Baudelaire, Lettre à Wagner (Tannhaüser) 

01:38:00 Hölderlin, En bleu adorable

#12 • Retour aux logiques du sujet

00:10:30 / Hugo, L'onde et l'ombre (Les Misérables) 

00:18:45 / L'esthétique, partie à part entière du corpus de la philosophie 

00:24:00 / Kant :Tome I, 4ème partie, introduction, Critique de la faculté de jugerJugement analytique (certain, rappel de ce que l'on sait déjà), jugement synthétique (fécond, mais incertain, élargit la connaissance par l'expérience) Peut-on élargir notre connaissance sans passer par l'expérience? Impératif catégorique, impératif hypothétique 

00:35:50 / Espèce, idéal de la connaissance (entre genre et individu) 

00:40:00 / Kant :Tome I, première partie, introduction, Critique de la faculté de juger 'De la division de la philosophie' 

01:03:30 / Concept du beau, l'objet du beau me renseigne sur moi par la satisfaction d'un désir 

01:12:10 / Hegel : 1835, notes de cours L'Esthétique (trad. Jankélévitch) volume I, p.55  

01:21:40 / Questions du public.

#13 • Retour aux logiques du sujet

00:10:30 / Julien Gracq, Au château d'Argol (sur Kant, Finalité sans représentation de fin) 

00:18:15 / Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray "Tout art est à la fois surface et symbole, tous ceux qui cherchent sous la surface le font à leurs risques et périls" 

00:27:30 / question de Ludovic :  sur les jugements synthétique et analytique Kant, La philosophie procède par concepts, la mathématique procède par construction de concepts 

00:40:00 / La somme des angles d'un triangle 

00:44:00 / l'état de confusion en philosophie 

00:45:00 / question de Joffrey 

00:57:00 / Rousseau, Le contrat social, Livre I, chap.8, De l'Etat Civil 01/:02:00 / question de Jacques : Balzac, "Loi naturelle et code sont ennemis" 

01:10:00 Clouscard et Morillat : référence vidéo https://www.youtube.com/watch?v=73oaC... 

01:10:00 / Hölderlin, Chant allemand 

01:11:00 / Adorno,  Parataxe. Sur les derniers poèmes de Hölderlin 

01:26:00/ Hölderlin, Aux Poètes 

01:37:00 / Impasse du champs esthétique dans la modernité La représentation suppose une absence Rapport Art et Praxis, la 'technè' grecque  

01:38:00 / Questions du public, Mal Efique

#14 • Retour aux logiques du sujet

Esthétique et luttes des classes dans l’Europe du  Nord 

Invités : Art Går Bra / Agnes Nedregård, Branko Borero, Oscar

Chaîne YouTube Art Går Bra : https://www.youtube.com/channel/UCoq0...

#15 • Retour aux logiques du sujet

Rencontre autour de la publication de l'article d'Alexandra Tricottet, 'Ave Covid, Morituri Te Salutant' : 

http://legrosrougequitache.mystriking...

Site créé par Benjamin Le Louarn :  'Le Gros Rouge Qui Tâche' 

http://legrosrougequitache.mystriking...

#16 • Retour aux logiques du sujet

Merci de bien vouloir excuser la mauvaise qualité audio de cet enregistrement.  


Hegel, La Jeune Fille aux fruits (La Phénoménologie de l'Esprit) 

00:05:30 Lecture 

00:19:15 Commentaire 

01:01:30 Rilke, 7ème Elégies (Elégies de Duino) 

01:08:00 Questions

#0 - Les Attelé(e)s de la Confinitude

Présentation des rendez-vous FaceBook Live bihebdomadaires.

#1 - Les Attelé(e)s de la Confinitude

Les Attelé(e)s de la Confinitude (Dominique Pagani) Premier rendez-vous FaceBook Live de la série.

#2 - Les Attelé(e)s de la Confinitude

Les Attelé(e)s de la Confinitude (Dominique Pagani) Deuxième rendez-vous FaceBook Live de la série.

#3 • Les Attelé(e)s de la confinitude

Baudelaire : La cloche fêlée, Semper EademSénancourt : Obermann

#4 • Les Attelé(e)s de la confinitude

Réponses aux questions posées lors de la séance #3 Friedrich Nietzsche : "Par delà le bien et le mal"

#5 • Les Attelé(e)s de la confinitude

Nerval : "Aurelia" 

Hölderlin : "Pain et Vin" 

Hegel : "Introduction à la phénoménologie de l'esprit"

#6 • Les Attelé(e)s de la confinitude

Chrétien de Troyes : "Perceval, le Galois" 

Samuel Taylor Coleridge : "Le dit du vieux marin" 

Stéphane Mallarmé : "Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui" 

Gaston Bachelard : "L'eau et les rêves" 

Gérard de Nerval : "Aurelia" 

Cheikh Hamidou Kane : "L'aventure ambiguë" 

Hegel : "Maitrise et servitude" (Phénoménologie de l'Esprit)

#7 • Les Attelé(e)s de la confinitude

Domenico Losurdo :"Heidegger et la démission de la philosophie allemande” 

Karl Marx :"Le Capital Livre I /VIII° section : L'accumulation primitive / Chap. XXXI : Genèse du capitaliste industriel 

Karl Marx :"postface de la seconde édition allemande (Extraits)"

#8 • Les Attelé(e)s de la confinitude

Nouveau testament : "Evangile de Jean" (Chap.8, verset 44), Apocalypse de Jean (verset 15) 

Dominique Pagani : "Modélisation du mensonge en politique" 

Nerval : "Aurélia" (chap.IV) 

Emmanuel Kant : "Métaphysique des mœurs" 

GWF Hegel : "La phénoménologie de l'esprit"

#6.1 • La Logique du Sujet • saison 6 / 2019-20

1°/ Introduction : - feinte et/ou sincère : l’hésitation à entrer dans le sujet. N’y-a-t-il pas des matières autrement passionnantes que cet écheveau de sévères abstractions promises par “La logique du sujet”, ou, à l’opposé, le concret le plus innommable, cet horrible fumier sur lequel se reconstitue le nazisme, sous nos yeux,comme jamais depuis sa défaite? Pourquoi ne pas délivrer plutôt, cette 'Histoire de la musique' réclamée incessamment  par les familiers de nos publications, à commencer par un hommage à l’immense soprano lyrico-dramatique Jessye Norman récemment disparue?  Une forfaiture non moins innommable accomplie le 19 septembre dernier  au cœur institutionnel de l’Union Européenne en a décidé autrement, en identifiant le bourreau et sa victime, le SS et le “judéo-bolchevique”. 


2°/ Transition du politico-musical  au philosophique, via le poème d’Aragon:  “Le paysan de Paris chante” 


3°/ “Du sujet enfin en question” : 

- Après ce sujet qui chante, voici le sujet qui parle. Nous avons tous commencé à balbutier la notion de sujet sur les bancs de la communale,aux prises avec cette réflexion(ce retour sur soi) sur le logos qui se nomme grammaire en langue scolaire: Le sujet est celui qui répond à la question “Qui est-ce qui ?” 

- conjonction ou disjonction du QUI? et du QUOI? 

- le vent est il un sujet ou un objet, lorsque l'on dit qu’il “agite les arbres QUI ou QUOI parle?  La voix du Paysan de Paris, lorsque elle chante, n’est elle, comme le vent,que cette voix, “Qui se connaît quand elle sonne N’être plus la voix de personne Tant que des ondes et des bois!” (P.Valéry/La pythie)

#6.1-1/2 - Prélude • D.Pagani / Lacan : Fonction et champs de la parole et du langage

« Il court il court, le sujet... » avons-nous rappelé, le 11 octobre dernier, évoquant une comptine des plus familières. Plus mobile, même, que « La truite qui file » (1), il nous avait filé entre les doigts au moment même où nous avions pensé l’avoir saisi, à peine sorti des lèvres de nos instituants : 

« Instituteur » ou « Maîtresse ! », ils nous ont en effet rendu l’immense service de nous apprendre à l’attraper à condition qu’on pose la question « Qui est-ce qui...? », c’est assez dire... à l’expresse condition que l’on commence par un retour sur la langue, (où l’on voit déjà se pointer la Widerholungzwang, ou « Pulsion de répétition », en laquelle Freud repère génialement la pulsion de mort émanant du seul « Moi »). 


Autant dire que le sujet ne se laisse saisir que lorsque l’on commence à parler. « Les pulsions de mort progressent en silence » dit-Freud au plus près. Et aussitôt, le sujet s’est manifesté, dans le mouvement de s’adresser à un autre sujet : Du « Qu’appelles-tu… ? » de Socrate, initiant la seule interrogation proprement philosophique, en passant par Descartes, écrivant, « enfin il faut conclure, et tenir pour constant que cette proposition : Je suis, j’existe, est nécessairement vraie, toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit. » ; et bien-sûr Hegel, qui rappelle dans la préface à sa « grande » logique qu’« En tout ce qui devient pour lui (l’homme), quelque chose d’intérieur (...) tout ce qu’il fait sien, le langage s’est immiscé ». Ce vaste mouvement réflexif donne une singulière épaisseur temporelle au recentrage opéré par Lacan, du « Champ freudien », autour de la parole. 


« Le donné de cette expérience est d’abord du langage, un langage, c’est-à-dire un signe. De ce qu’il signifie, combien complexe est le problème, quand le psychologue le rapporte au sujet de la connaissance, c’est-à-dire à la pensée du sujet. Quel rapport entre celle-ci et le langage ? N’est-elle qu’un langage, mais secret, ou n’est-il que l’expression d’une pensée pure, informulée ? Où trouver la mesure commune aux deux termes de ce problème, c’est-à-dire l’unité dont le langage est le signe ? Est-elle contenue dans le mot : le nom, le verbe ou bien l’adverbe ? Dans l’épaisseur de son histoire ? Pourquoi pas dans les mécanismes qui le forment phonétiquement ? Comment choisir dans ce dédale où nous entraînent philosophes et linguistes, psychophysiciens et physiologistes ? Comment choisir une référence, qui, à mesure qu’on la pose plus élémentaire, nous apparaît plus mythique. Mais le psychanalyste, pour ne pas détacher l’expérience du langage de la situation qu’elle implique, celle de l’interlocuteur, touche au fait simple que le langage avant de signifier quelque chose, signifie pour quelqu’un. »(2) 


Plusieurs de nos auditeurs nous ayant signifié la difficulté que présente l’abord immédiat du style lacanien, il nous a paru utile, et même nécessaire, entre deux sessions mensuelles, de les y préparer tant soit peu, au travers de la causerie qui suit. (1) « La truite qui file » : cf. https://fr.m.wikisource.org/wiki/Ang%... (2) J.Lacan : Au-delà du principe de réalité/in Ecrits

#6.2 • La Logique du Sujet face à la reconstitution du nazisme

#6.3 • La Logique du Sujet face à la reconstitution du nazisme

De la substance au sujet :

• Leur conjonction dans la philosophie antique

• Leur disjonction dans la pensée moderne

• Du « Connais-toi,toi-même », au « Je est un autre »,

• En passant par    - La multiplicité des essences (Platon)   - La multiplicité des substances (Aristote)   - La substance auto-posée comme sujet (Descartes)   - L’unicité de la substance (Spinoza)

MINUTAGE

00:02:00 / Présentation : feuilleton de l’évolution des relations entre substance et sujet N.B. étymologie commune (sub/stare : ”Reposer dessous” = gésir…)

00:11:30 / Hegel : « Appréhender et exprimer le vrai, non plus comme substance mais aussi et précisément  comme sujet »

00:12:45 / La philosophie à l’école, en classe terminale : le moment de la Réflexion

00:15:00 / Toute réflexion suppose qu’il y ait quelque chose devant le miroir,

00:16:00 / Saint Thomas d’Aquin choisit Aristote pour argumenter; la scholastique.

00:17:30 / Antiquité – Moyen âge – Temps modernes

00:25:00 / Luther, traduction de la bible en allemand, Le pédagogique, antichambre du politique (Rabelais, Montaigne, Rousseau)

00:27:30 / Hegel : passage de la substance au sujet

00:32:00 / Éric Weil « Hegel et l’État »

00:39:00 / Le naturalisme grec, c’est le providentialisme écologiste... plus l’intelligence!

00:41:00 / Immanence VERSUS Transcendance

00:46:00 / Lénine les états de la matière dans Matérialisme et empirio-criticisme

00:53:00 / Monisme - Dualisme (3ème distinction).Le composé de matière et de forme :La distinction est logique / La séparation est ontologique

00:54:00 / Foucault « Les mots et les choses »

00:55:00 / Kipling « Histoires comme ça »

01:00:00 / Hegel contre le culte romantique de l’intuition : « C’est dans le concept seul que la vérité trouve l’élément de son existence. » (lecture commentée)

01:20:00 / Reprise des questions du public

01:28:00 / Faiblesse et/ou pauvreté du secret = Faux mystère = Mystification; Sphinx : “Le symbole du symbole”

01:33:00 / Du choral luthérien au gospel : forme africaine de la résistance

01:37:00 / De l'identité antique à l'altérité moderne : du ‘Connais-toi toi-même’ au ‘Je est un autre" / La scission immanente au sujet : principe de modernité

01:39:00 / Questions du public

01:41:00 / Marthe Robert, Kleist et Kafka (La colonie pénitentiaire)

01:47:00 / Différence entre le simple conservateur et le réactionnaire (Agressivité de toute Contre-révolution)

01:49:00 / Restauration de “la solidité compacte de l’être”

01:50:00 / Les 3 blessures narcissiques nécessaires à l’éclosion de la modernité : - Révolution copernicienne, théorie de l’évolution et excentration freudienne du sujet réduit à la seule conscience.

01:51:00 / Le statut ontologique de l’individu.

01:52:00 / Le nazisme comme stade final de la Destruction de la raison (Georg Lukács)

01:55:00 / La relation (ce qui est par et pour un autre) comme la vérité de la substance (ce qui est en et par soi)   « Il n’y a personne, ici et il y’a quelqu’un» (Rimbaud/Saison en enfer) « VIIIème veille » de Bonaventura : «Prologue d’Arlequin à la tragédie "L’homme"» Conclusion : Il n’y a de vraie liberté que sur fond de déterminisme.

#6.4 • La Logique du Sujet face à la reconstitution du nazisme

00:00:00 / Résumé Atelier précédent 

00:02:00 / mise en regard de la place des Vosges (Uniformité),et d’un espace de  banlieue : paradoxe de l’intérêt suscité par le ‘Même’ versus l’ennui de la (Fausse) ‘diversité’; Passage en deux millénaires du sujet “par lui-même” (substance) au sujet par-et pour- l’ autre. 

00:06:00 / Annerkennung (dialectique de la reconnaissance) chez Hegel  (traduction Jean Hyppolite) : « une conscience de soi n’est en soi et pour soi que lorsqu’elle est en soi et pour soi pour une autre conscience de soi, c’est-à-dire pour autant qu’elle est reconnue. » N.B. Cette reconnaissance n’est véritablement gratifiante-Et donc, constitutive, sI et seulement si elle est censée être librement octroyée. 

00:09:00 / Le contraire du reconnaître:Le  « Dé-connaître » ; un exemple, le regard du chef de service Panwitz sur Primo Levi, à Auschwitz 

00:15:00 / Domenico Losurdo « Nietzsche, le rebelle aristocratique » : Lothrop Stoddard ,premier usage du syntagme de “Sous-homme”« I’underman » anglo-saxon,avant « L’untermensch »allemand. 

00:22:45 / Interview de Johann Chapoutot sur la parution de « Libres d’obéir; le management, du nazisme à aujourd’hui » 

00:29:30 / Projection video de son passage sur  FranceCulture 

00:33:00 / Verwaltung (administration Jacobine à la française), relation à l’état vs. Menschenführung 

00:36:00 / Clouscard, « Le Capitalisme de la séduction » 

00:40:00 / 2 décembre1972 :Clash anti-PCF  du” petit” Parti Radical, approuvé par F. Mitterrand, signant la fin des “Trente glorieuses”  

00:43:30 / Distinction décisive entre Etat et Appareil d’Etat 

00:44:30 / LE SS juriste Reinhard Höhn, le ‘Josef Mengele’ du droit initiateur du “New management” européen ,dès l’immédiat après-guerre! 

00:48:00 / Blanchiment européen des “Alt kameraden” nazis et genèse du « miracle » allemand 

00:54:00 / Matrice brune du “néo- libéralIsme démocratique” 

00:54:30 / La « liberté »  nazie,: Celle du guerrier vainqueur de son esclave 

00:55:30 / La Pacification du territoire produit son expression poétique : voir le  passage De la « Chanson de Roland », au roman courtois -Lancelot Tristan ou Perceval-, (Chrétien de Troyes)=Passage du héros épique ,le guerrier, au héros lyrique, l’amant-soupirant. (Même évolution de l’amour, sacrifié à l’honneur ,chez Corneille, sous l’instable règne de Louis XIII ,à la passion ravageant l’honneur et la raison, chez Racine, pendant “ Le plus long règne de l’histoire de France”) 

01:00:00 / Marx : les superstructures, incontournables comme “formes sous lesquelles les hommes prennent conscience de ce conflit*,et le mènent jusqu’au bout”(Préface de 1859 à la “Contribution…”   *(entre les forces productives et les rapports de production) 

01:02:00 / Proust, autrement plus marxiste que Foucault. 

01:02:30 / Le rapport négatif du nazisme à l’Etat : ”Il faut pulvériser l’Etat” (Hitler) 

01:03:30 / Nazisme : Approche libérale du travail, ’concurrence libre et non faussée’, gestion des ressources humaines /Open space = espace vital « la force par la joie » (Kraft Durch Freude, 1933) 

01:07:30 / Le cœur vert de l’Allemagne, origine des Francs. ‘Frei’, libre : celui qui par par le fer et le feu échappe à l’esclavage. (≠ Rousseau vers Hegel) 

01:11:00 / Questions du public

#6.5 • La Logique du Sujet face à la reconstitution du nazisme

00:01:20 / Exposition du plan 

00:02:30 / Hegel : "Tu ne pourras jamais être plus que ton temps, au mieux tu seras ton temps.", le présent historique partout et à toute époque comme horizon de toute “connaissance de soi’ 

00:05:30 / Bipolarité philosophique et historique  de notre cycle sur le sujet : leur implication mutuelle structurée par le couple substance-sujet, au stade pénultième de son développement : La modernité brute, entre savoir et non-savoir absolus. - Le griffon et la grue : alternance post-moderne entre l'illusoire ascension esthétique et son symétrique opposé la descente aux enfers politique : Avatars de cette structure matricielle. 

00:07:45 / La modernité / révolution industrielle anglaise et révolution politique française : la double genèse du pénultième rapport substance-sujet 

00:12:00 / Nerval : "Faire monter le griffon de la mer et faire descendre la grue du ciel". Mouvement dialectique du haut et du bas. Retour du refoulé/descente de l’essence vers l’existence. 

00:16:00 / Apocalypse : : "Le voici vaincu le serpent ancien qui accusait nos frères devant l'Eternel" / ("Femme, où sont ceux qui te condamnaient? Va, je ne te condamne pas non plus" (La femme adultère). 

00:18:55 / Ibn Battûta : explorateur arabe du XIVe siècle. 

00:26:30 / Hölderlin : "On peut aussi bien tomber vers le haut que vers le bas". 

00:28:10 / Aufhebung : supprimer et conserver ; Hegel : "Le fruit accomplit la fleur". 

00:29:30 / Evangile:: "Le fils de l'Homme est le Maître du sabbat.", "Je ne suis pas venu pour abolir la loi, mais pour l'accomplir" 

00:31:10 / Rousseau : "C'est vrai qu'il y a des hommes nés pour commander et d'autres pour obéir. C'est ce qu’Aristote écrit, mais il prend l'effet pour la cause car s'il y a des hommes esclaves par nature, c'est qu'ils ont été faits esclave contre nature." "La force a fait les premiers esclaves, leur lâcheté les a perpétués." Rétablissement de l'Histoire.  

00:32:10 / Christ : "Oui, Moïse a dit : œil pour œil, dent pour dent. Mais c'est parce que vous aviez le cœur dur." Introductiion d'une dimension historique. 

00:33:40 / Pourquoi tourner autour du pôt au lieu de s’emparer du “pôt aux roses”? Centre et périphérie. Hölderlin : "La promenade", ”Et la beauté qui sourd aux franges de l’Image toute première". - Lacan : La “chaîne du signifiant” 

00:37:30 / Hegel : Le savoir absolu se gagne lorsque le sujet réalise que l’auto-reconnaissance de ses déterminations implique le renoncement à l’imaginaire de sa Substance. 

00:39:30 / Concept des “vérités éternelles”, Descartes et Spinoza 

00:44:00 / Montesquieu : "Quand j'ai examiné les hommes, j'ai vu qu'ils n'étaient pas uniquement guidés par leur fantaisie" (L'Esprit des Lois) 

00:45:30 / Dé-substantialisation du monde par le christianisme. Laïcisation du rapport au monde, monde 'désanimé' 

00:49:00 / Alternance poïétique entre l’“éternel retour” de l’infinitude, propre au romantisme, (expression principielle de la modernité), et son refoulement dans l'enceinte du formalisme “néo-classique”. 

00:54:30 / Le siècle du Mal succède au “Mal du siècle" (nazisme du XXe) 

00:57:00 / Kant : "Rousseau est le Newton de la morale", Ordre des valeurs et ordre physique. 

01:00:00 / Rousseau : "Le plus fort n'est jamais assez fort, pour être toujours le maître s'il ne convertit sa force en droit et l'obéissance en devoir." (Contrat social) 

01:01:00 / Le savoir absolu, c'est réaliser que les jeux ne sont pas faits, leçon de la modernité. 3 approches possibles : position naturaliste (sciences cognitives, la Nature fait l'Homme), position théologique (la sur-nature, Dieu fait l'Homme), position anthropologique (modernité, l'Homme fait l'Homme) soit, deux “Déjà-là” renvoyés dos à dos par un “Se faisant".

#6.6 • La Logique du Sujet face à la reconstitution du nazisme

00:01:30 / Modernité 

00:02:40 / Jules César, Mankiewicz (1953) 

00:03:40 / Apparition de  'notre' modernité : révolution industrielle anglaise et révolution politique française 

00:05:00 / Hölderlin : (Un si) Ainsi, beaucoup lie et sépare le temps" (So bindet und scheidet Manches die Zeit) 

00:06:10 / Le Moyen-Age comme valeur esthétique, le gothique et ie roman,à Paris : Cathédrale de Paris, Saint-Germain-l'Auxerrois, Saint-Julien-le-Pauvre, Saint-Gervais, Saint-Merri, Saint-Eustache, etc. 

00:09:00 / Le savoir absolu, Hegel (La phénoménologie de l'Esprit) 

00:09:40 / Mathilde  Wesendonck 

00:09:55 / Wagner : "Le monde me doit ce dont j'ai besoin." 

00:12:20 / Nerval : " Je paraissais tous les soirs aux avant-scènes du théâtre en grande tenue de soupirant" (Sylvie) 

00:13:40 / Danger de l'accès au savoir absolu : engendrement symétrique d'un "je-ne-veux-pas-savoir" absolu. 

00:15:00 / Oui à la science,Non au scientisme. 

00:16:00 / Conflit de la révolution et de la contre-révolution (savoir vs. non-savoir).La conscience perd ses certitudes et gagne la vérité. 

00:18:15 / Stanley Kubrick, "2001, Odyssée de l'espace" 

00:18:55 / Théologie de la libération:Dieu comme résultat et non comme origine 

00:20:30 / Le mécanisme du refoulement freudien utilisé quant à sa forme,dans le champs historique,mais avec un contenu social:l’idéologie dominante refoulant l’être de classe, au NON-SAVOIR ABSOLU. 

00:20:45 / Exemples de ce qui est redoutable dans ce que les progrès de la science ont imposé aux certitudes de la conscience. 

00:20:50 / Pascal : penseur chrétien : "Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie." 

00:24:00 / La transcendance des religions du livre nées dans le désert. 

00:25:15 / Passage du géocentrisme à l'héliocentrisme.(l’univers)” est une sphère dont le centre est partout et la circonférence nulle part", Pascal 

00:30:00 / Rimbaud, Conte. Voir Atelier #3.5 : https://dominiquepagani.fr/conference... 

00:34:40 / William Wyler :"Vacances romaines" 

00:37:30 / Hegel : Principes de la philosophie du droit (1821), introduction. 

00:45:50 / "La musique savante manque à notre désir" (Rimbaud, Conte) 

00:47:30 / Désirer est un privilège. Les deux instances qui n'éprouvent pas le manque : le caillou et Dieu 

00:51:55 / Rimbaud : "Mouvement" 

00:58:40 / Le griffon et la grue 

00:59:10 / Entracte entre la Prise de la bastille et Waterloo (début de la domination anglo-saxonne sur le monde) : rien n'est encore joué. 

01:03:40 / Négation de la réalité : évasion systématiqueBaudelaire : "Il faut être toujours ivre, tout est là"Rimbaud : "Je n'ai jamais compris cette rage qu'il mettait toujours à vouloir s'évader" 

01:06:25 / Saint-Just : "Le bonheur est une idée neuve en Europe." 

01:06:35 / "Les veilles", anonyme Bonaventura,1802 (?Jean Paul, Hegel, Schelling?)"Tout n'est rien", "auto-dévoration", pure négativité. Mort immanente à chaque instant de la vie. 

01:11:50 / Pénultième stade de la conscience, avant que de comprendre qu'il n'y a pas de salut solitaire. 

01:13:15 / Rimbaud, “Le combat spirituel est aussi brutal que la bataille d'hommes.”/""Moi ! moi qui me suis dit mage ou ange, dispensé de toute morale, je suis rendu au     sol, avec un devoir à chercher, et la réalité rugueuse à étreindre ! Paysan !" 

01:14:10 / La crise du Coronavirus, cachant la crise du capitalisme. Déplacement freudien. Toujours la même crise qui se répète. 

01:18:25 / Questions du public

#5.4 Introduction / Nature ou Paysage ?

Présentation du 4ème Atelier du cycle 2018/2019. 


Succédant au trimestre précédent consacré à la pensée révolutionnaire, la séance du 1er février prochain sera la première de notre second cycle trimestriel qui doit tenter de répondre à la question "Nature ou paysage ?"

#5.4 Nature ou Paysage ?

Dominique Pagagni • Atelier 4, Saison 2018-19 • Séance du 1/2/2019, Centre Goscinny, Paris. "

Nature ou Paysage ?" 

Avec la participation de Gérgory Protche qui lit deux ouvrages : 

- CHATEAUBRIAND / ATALA 

- ROUSSEAU / 5ème PROMENADE 

https://www.dropbox.com/s/bqw3jzvmhu0...

#5.5 Nature ou Paysage ?

"Nature ou Paysage ?" 


Initiant cette nouvelle série de conférences, le 1er février dernier, Dominique Pagani avait procédé à cette « Ouverture » en 3 parties :     

  • une introduction problématisant l’usage courant (non scientifique) des notions de «Nature» et/ou  «Paysage», en rappelant que dans les deux cas on était renvoyé à la catégorie complexe de la surface réfléchissante,    

  •  une 2ème partie esquissant le commentaire d’un extrait d’Atala (Chateaubriand) pour noter que le paysage donnait alors surtout à voir, et que notre surface était cette «Tabula rasa» superbement transformée, par la plume de « L’enchanteur », en «Tabula depicta»,  

  • une 3ème partie, attentive à la prose poétique de Rousseau, dans la 5ème promenade, texte qui donne incomparablement plus à entendre et/ou sentir, qu’à voir, au point d’aller jusqu’à l’effacement quasi total du décor spatial en processus temporel intérieur.  

Dans cette vidéo, Dominique repart de cet anéantissement «du mouvement continu qui ('me') le berçait», en le modélisant comme une focale, de laquelle surgissent, caractéristiques de la modernité des «Paysages intérieurs» disposés en couronnes, « Sur les bords de l’Image toute première » (Hölderlin /La promenade).

#5.6 Nature ou Paysage ?

• Incendie de Notre-Dame 

6:35 - Vie, poésie et folie de Friedrich Hölderlin, de Wilhelm Waiblinger (~1830) : relation entre Hölderlin tombé dans la folie et le menuisier qui l'accueille 

12:31 - Messe de Noël, Léonin (~1200) : nouveau mouvement, l'organum, apparition de la polyphonie avec Léonin et Pérotin (voir https://www.youtube.com/watch?v=6mYfz...)  


• Intériorisation de l'extérieur (c'est-à-dire le paysage)  

19:35 - Élégies de Duino et Sonnets à Orphée, Rilke (1923, trad. par Armel Guerne) : premier sonnet ("Alors un arbre s'éleva...") 

29:35 - Aube, dans Illuminations, Rimbaud (1873) 

32:10 - Siebenkäs, Jean Paul (1797) : description du printemps, descriptions « en mouvement », passages « cinématographiques » 

1:01:30 - 9e symphonie, Schubert (1825) : marche, alternance intérieur/extérieur (voir https://www.youtube.com/watch?v=QjdCH...)  


• Autres références : 

Hymnes à la nuit, Grains de pollen (Novalis, ~1800), 

Je Choix de rêves (Jean Paul, trad. par Albert Béguin, Éditions Corti, 1931)

#5.7 Nature ou Paysage ?

Dominique Pagani • Atelier 7, Saison 2018-19 • Séance du 17/05/2019, Centre Goscinny, Paris. 

"Nature ou Paysage ?" 

Rappel préliminaire : 

Les thèmes des 2 trimestres de cette session 2018/2019, sont à articuler, et non simplement à juxtaposer. 

L’évolution économique, politique et historique du Kapital depuis la fin des « 30 glorieuses », soit, depuis sa récupération libérale libertaire des grandes luttes ouvrières de 1968, nous oblige à passer de La pensée du présent, tâche éminemment révolutionnaire, à sa REprésentation esthétique. 


B) Nature ou paysage: 

1° moment/conjonction Cette conjonction aboutit à une crise(logique), avec la production du concept de SURFACE 

2° moment/disjonction: la succession temporelle (ou DURÉE) apparaît progressivement comme la vérité de la simultanéité spatiale Ainsi se produit « L’intériorisation de l’extérieur » (Le paysage, de la nature à la peinture, et de la peinture à la musico-poétique – la «Mousiké»  - 


Conclusion : Après ces passages de l’Être à l’Essence, il reste à faire exister l’essence (esthétique), dans le Concept (politique)

#5.8 Nature ou Paysage ?

Dominique Pagani • Atelier 8, Saison 2018-19 • Séance du 14/06/2019, Centre Goscinny, Paris. 


« Encore un coup, les plaisirs exclusifs sont la mort du plaisir. Les vrais amusements sont ceux qu’on partage avec le peuple; ceux qu’on veut avoir à soi seul, on ne les a plus. Si les murs que j’élève autour de mon parc m’en font une triste clôture, je n’ai fait à grands frais que m’ôter le plaisir de la promenade: me voilà forcé de l’aller chercher au loin (...) Le démon de la propriété infecte tout ce qu’il touche. Un riche veut être partout le maître et ne se trouve bien qu’où il ne l’est pas; il est forcé de se fuir toujours. Pour moi, je ferai là-dessus dans ma richesse ce que j’ai fait dans ma pauvreté. Plus riche maintenant du bien des autres que je ne serai jamais du mien(...) Que si l’on vient à me vexer par des fossés, par des haies, peu m’importe; je prends mon parc sur mes épaules, et je vais le poser ailleurs; les emplacements ne manquent pas aux environs(...) Quiconque s’écartera de ces règles, quelque riche qu’il puisse être, mangera son or en fumier, et ne connaîtra jamais le prix de la vie. On m’objectera sans doute que de tels amusements sont à la portée de tous les hommes, et qu’on n’a pas besoin d’être riche pour les goûter: c’est précisément à quoi j’en voulais venir. On a du plaisir quand on en veut avoir; c’est l’opinion seule qui rend tout difficile, qui chasse le bonheur devant nous, et il est cent fois plus aisé d’être heureux que de le paraître. L’homme de goût et vraiment voluptueux n’a que faire de richesse; il lui suffit d’être libre et maître de lui.»

Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’Éducation, livre IV, 1762.

#5.9 Kafka Un message impérial

Facebook live du 25 Juillet 2019

#5.0 Présentation Atelier Saison 2018-19

Dominique Pagani présente les thèmes qui seront abordés lors des ateliers de la nouvelle saison 2018-19, qui auront lieu au centre Goscinny (14, rue René Goscinny 75013 Paris) : 

La pensée révolutionnaire selon la séquence qui va de Rousseau à Lénine en passant par Kant, Hegel et Marx; Nature ou paysage ?

#5.1 L’Odyssée du philosophe : La pensée révolutionnaire

Dominique Pagagni • Atelier 1, Saison 2018-19 • Séance du 19/10/2018, centre Goscinny, Paris. 


"La pensée révolutionnaire selon la séquence qui va de Rousseau à Lénine en passant par Kant, Hegel et Marx"  

Eléments bibliographiques : 

- « Révolutions et Contre-révolutions » de Politzer, Éditions Critiques. 

- « Histoire de l’Allemagne contemporaine" de René Badia, Éditions Sociales - « Rousseau et la révolution »  de Bernardi, ouvrage collectif, Éditions Gallimard 

- Les ouvrages de Michel Clouscard sont disponibles aux éditions Delga 

- Les Écrits de Lacan ont été publiés au Seuil, tout comme l’ouvrage de Max Weber. 

- Tous les autres textes cités existent en version « Poche » mais peuvent aussi être consultés en ligne. 

Rousseau: Confession, livre 4 Rousseau: Contrat Social (livre I chapitre 8) Nerval: Pandora (les amours de Vienne) 

Nerval: Angélique  Lacan: Lettre volée  

Lénine: Que faire? 

Kojève: Essai d'une histoire raisonnée de la philosophie païenne 

Platon: le sophiste 

Clouscard: Critique du libéralisme libertaire  

Clouscard: la maison de campagne (épilogue du Capitalisme de la séduction) 

Badia: Histoire de l’Allemagne 

Goethe: Faust 

Politzer: La critique des fondements de la psychologie 

Weber: L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme

#5.1 bis FaceBook Live / Questions

Réponses à 2 questions posées lors de l'Atelier n°1 du 19 octobre 2018

#5.2 L’Odyssée du philosophe : La pensée révolutionnaire

Dominique Pagani • Atelier 2, Saison 2018-19 • Séance du 18/11/2018, Ecole Normale Supérieure, Paris. 


Concept de médiation au cœur de la pensée révolutionnaire chez Hegel. 

"La pensée révolutionnaire selon la séquence qui va de Rousseau à Lénine en passant par Kant, Hegel et Marx" 


Eléments bibliographiques : 

- Nerval, extrait de Sylvie(chapitre « Ermenonville ») 

- Hegel, Extrait de la préface aux « Principes de la philosophie du droit »(Mention de La République de Platon)/ collection « TEL» Gallimard) 

- Hegel, Lettre à Zellmann du 23 janvier 1807 (Correspondance,tome 1,P.130/collection « TEL »/Gallimard.) 

- Hegel, « Première philosophie de l’esprit »/P.U.F.,coll. Épiméthée, chapitre 3: « l’instrument »,pp 99/100. 

- Hegel, « Phénoménologie de l’esprit », dialectique de l’évolution et de la révolution / Préface I,3 

- Rimbaud, « Conte »,(illuminations) 

- Marx, Postface à la 2° édition du Capital. 

- Lénine, « Il faut rêver... » /« Que faire? » 

- Lénine, « Cahiers philosophiques » (Lecture de la 'Grande' Logique de Hegel - Hölderlin, Mnémosyne 

+

Rousseau: le contrat social 

Defoe: Robinson Crusoé 

Pascal: Les pensées (le divertissement)

#5.2 bis FaceBookLive / Questions (1)

Dominique Pagani répond à 2 questions qui lui ont été posées à la suite de l'Atelier Philosophique n°2 (qui a eu lieu dimanche 18/11 à l'ENS).

#5.2 ter FaceBookLive / Questions (2) suite à l'Atelier #5.2

Dominique Pagani répond à 2 nouvelles questions qui lui ont été posées après l'Atelier n°2 (ENS) sur : 

- Socrate et l'apolitisme (question : Bashy)

- le Bildungsroman (suite de la question de Raphaël)

PLUS

#5.3 L’Odyssée du philosophe : La pensée révolutionnaire

Dominique Pagagni • Atelier 3, Saison 2018-19 • Séance du 21/12/2018, Centre Goscinny, Paris. 


"La pensée révolutionnaire selon la séquence qui va de Rousseau à Lénine en passant par Kant, Hegel et Marx"

#5.3 bis FaceBookLive / Questions

FaceBookLive du 11/01/2019 Dominique Pagani en réponse aux questions posées lors de l'Atelier Philosophique du 21/12/2018

#4.1 Angélique (de Nerval)

Première séance du cycle 2017-2018.   

13 octobre 2017.   


1) Présentation de l'approche avec laquelle nous allons étudier le texte (aussi appelée par Dominique «Méthode du Griot»)  

2) Place de Nerval dans dans le siècle, des "Filles du Feu" dans l'œuvre de Nerval et d'Angélique dans les "Filles du Feu".  

3) Présentation des grandes étapes de la nouvelle (pour défricher un peu le texte) en quatre objectifs :          

 - Recherche du livre de l'Abbé de Bucquoy           

- Récit d'Angélique           

- Détour au château de Longueval           

- Pèlerinage à la tombe de Rousseau

#4.2 Angélique (de Nerval)

Deuxième séance du cycle 2017-2018.  10 novembre 2017. 

Plan : 

1) Problématique générale de la séance : écriture et résistance 

2) Résister à la mort et/ou à la folie 

3) Les 3 unités 

4) Lecture comparée de la 6° lettre, et d'Aurélia

#4.3 Angélique (de Nerval)

Troisième séance du cycle 2017-2018.  8 décembre 2017.


1) Élargissement du palier philosophique atteint lors de la dernière séance : 

Les 2 couples à l’œuvre dans le champ du savoir 

- Cause / effet 

- Sens / signe  

Hegel et la « Critique de la faculté de juger » 

- Pour le post-kantisme, contre le néo-kantisme 

- Les enjeux de la question téléologique 

- Les 2 acceptions du concept de hasard (privation d’une cause / négation d’une fin)   


2) Reprise de la lecture d’Angélique  

Nouvelles illustrations textuelles de la relation symbolique au monde extérieur : 

a) dans la synchronie prégnance à la voix de la « vieille romance » 

b) dans la diachronie: « Ver ou Ève »

#4.4 Angélique (de Nerval)

Quatrième séance du cycle 2017-2018.  12 janvier 2018.

#4.5 Angélique (de Nerval)

Hommage à Jean Salem. 


1. Hasard et nécessité dans le tracé des itinéraires de la 10ème LETTRE 

2. Résultat philosophique  de logique immanente au texte :  

- La dialectique du hasard et de la nécessité est constitutive du texte d'Angélique, du champ de l'imaginaire, et de l'ordre symbolique en général 

- Le "roman personnel" et l'enjeu collectif 

- Le concept d'individu, synthèse du particulier et de l'universel

#4.6 Angélique (de Nerval)

Sixième séance du cycle 2017-2018.  9 mars 2018

#4.7 Angélique (de Nerval)

Septième séance du cycle 2017-2018 - 6 avril 2018. 


1) Derniers pas et dernières pages 

- Lecture des lettres 11 (de la p. 129) et 12 

- "La 13ème (lettre) revient... C'est encore la 1ère : Ulysse et l'Odyssée enfin nommés / Le chemin de fer de Strasbourg (p.140) 

- L'horizontal envahi par le vertical / la surface par le monde souterrain / les vivants par les morts (récurrence des tombeaux) 

- Arrière-plans tragiques des anecdotes et digressions 

- Les brumes de l'Histoire 


2) Inter-textualité nervalienne : 

récurrence de diverses problématiques philosophiques 

- Illusions et vérité de l' esthétique (Symbole et surface) 

- Destinalité politique de la poésie "moderne".

#4.8 Angélique (de Nerval)

Huitième séance du cycle 2017-2018 - 11 mai 2018.

#4.9 Angélique (de Nerval)

Séance consacrée aux questions et à l’échange, en lien avec le propos de l’atelier l’année écoulée.

#3.1 D'Ulysse à Dédale

#3.2 D'Ulysse à Dédale

#3.3 D'Ulysse à Dédale

janvier 2017 - centre Goscinny, Paris

#3.4 D'Ulysse à Dédale

#3.5 D'Ulysse à Dédale

#3.6 D'Ulysse à Dédale

#2.1 Entre crise et guerre : Philosopher ?

Atelier philosophique, 2ème année, 2015-2016  

Séance 1 / le 20 novembre 2015 Position du problème du langage 

Vidéo réalisée avec le concours des Films de l'an 2 et de l'association Avec Doumé.

Association avec Dominique Pagani

contact : avecdoume@gmail.com